Outils pour utilisateurs

Outils du site


devdur:devdur

accueil syntaxe - un problème ?


DÉVELOPPEMENT DURABLE

Définition

«Le développement soutenable est un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.»
(Gro Harlem Brundtland, 1987)

rapport Brundtland

Le DURABLE, c'est ce qui est à la fois VIABLE, ÉQUITABLE et VIVABLE.

On peut symboliser les trois composantes du développement durable par le diagramme suivant:

D'après le rapport de l'IFEN (l'Institut Francais de l'Environnement), la dégradation de la planète est au cœur des sujets qui préoccupent le plus les Français. En tête des sujets inquiétants :

  • le réchauffement de l'atmosphère ;
  • la pollution des agglomérations ;
  • la pollution de l'eau.

Une histoire qui dure

Stockholm en 1972 accueille la première conférence des Nations-Unies sur l'environnement.

En 1992 Rio et son sommet pour la Terre ne débouche pas sur des mesures concrètes.

En 1997 les représentants de 159 pays approuvent le protocole de Kyoto, mais les pays en voie de développement n'ont pas pris d'engagements, soucieux de ne pas compromettre leur marge de progression.

Au sommet de la Haye en novembre 2000 un désaccord entre Américains et Européens suspend les modalités d'application du protocole de Kyoto. Il s'agissait de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau inférieur de 5% à celui de 1990, année de référence.

Mais rien n'a été globalement engagé depuis lors, et le sommet de Copenhague a été un fiasco, sauf au niveau de la pollution. 40 000 tonnes de CO2 ont été rejetées dans l'atmosphère soit l'équivalent de vingt-mille aller-retour Paris→New-York. Deux autres rendez-vous sont prévus à Bonn et Mexico d'ici la fin de l'année.

Pourtant cela fait quarante ans que des personnes ont alerté nos gouvernements sur l'impact de nos activités économiques sur l'environnement, notamment René Dumont, Jacques-Yves Cousteau, ou plus près de nous Hubert Reeves, Nicolas Hulot ou Yann Arthus-Bertrand.

Un deuxième courant existe qui nie l'influence de l'humain sur le climat, les «climatosceptiques». Alors serons-nous du côté d'Al Gore, ou de celui d'Allègre ?

Si nos dirigeants ne prennent pas le problème à bras le corps, nous pouvons à titre individuel agir citoyennement pour devenir des consomm'acteurs

Application aux particuliers

Concrètement, une multitude de petits gestes peuvent au niveau individuel contribuer à réduire notre empreinte écologique http://www.wwf.fr

Consommation

  • Éviter les produits à usage unique (lingettes,couches, mouchoirs)
  • Acheter utile plutôt que futile
  • Acheter local pour diminuer les rejets de CO2
  • Éteindre la lumière dans les pièces inoccupées.
  • Ne pas laisser en veille les appareils électroménagers qui surconsomment 70% de plus
  • S'équiper d'appareils peu énergivores

  • Utiliser des ampoules à économie d'énergie
  • Dégivrer son réfrigérateur tous les six mois et nettoyer la grille arrière. 4 cm de givre font doubler la consommation d'électricité
  • Privilégier les piles rechargeables
  • Préférer la douche au bain
  • Ne pas laisser couler l'eau pendant que l'on se brosse les dents (perte de 12l d'eau par minute)
  • Préférer l'eau du robinet à celle en bouteille (moins chère et pas de plastique)
  • Si on ne possède pas de chasse d'eau à double commande qui permet d'économiser jusqu'à 10 000 litres d'eau par an, y placer une bouteille remplie ou une brique
  • Récupérer l'eau de pluie pour arroser ses plantes ou laver sa voiture
  • Surveiller les fuites d'eau en vérifiant son compteur tous robinets fermés
  • Arroser son jardin le soir en été, pailler les massifs
  • Ne pas gâcher le papier, écrire au verso des feuilles imprimées

Alimentation

  • Manger des fruits et des légumes bio et de saison
  • Manger du poisson d'espèces populaires : hareng, maquereau…, éviter les espèces surpêchées : sole, grenadier, thon rouge, limande…

  • Diminuer sa consommation de viande. L'élevage produit du méthane (deuxième gaz à effet de serre) et est grand consommateur d'eau

300

Transports

  • Limiter ses déplacements en voiture, les optimiser
  • Les déplacements en voiture représentent 30% des émissions de GES
  • Conduire moins vite et plus souplement
  • Utiliser les moyens de transports urbains
  • Marcher ou utiliser un vélo

Logement

  • Bien isoler sa maison, 30% des calories s'échappent par la toiture vous pouvez voir l'image infra rouge de votre maison sur le site de la CUB : http://www.thermographie.lacub.fr/

pertes thermiques d'une maison

  • 1°C de température en plus consomme 7% d'énergie supplémentaire

Les autres petits gestes

Environnement

  • Bannir les pesticides et se servir des plantes pour fabriquer des purins.(Purin d'ortie et Cie Éd. de Terran)
  • Privilégier les produits respectueux de la nature
  • Diminuer l'utilisation de sachets en plastique en préférant les cabas
  • Éviter les décapants toxiques

Trier ses déchets

Pourquoi trier ?

Parce qu'un habitant produit 360 kg de déchets par an, qui engorgent les déchetteries pour se retrouver incinérés et produire des dioxines dans l'atmosphère - dont 30 % de déchets organiques valorisables au composteur pour servir d'engrais au jardin.

Bien utiliser son composteur

Voir http://www.jardinage-jardin.com/compost-composter.php

On peut composter :

Déchets de jardinDéchets de cuisineDéchets ménagers
Tontes de pelouse non traitéeÉpluchures de légumes et fruitsFleurs et plantes d'intérieur
Branchages, tailles de haieMorceaux de fruits et légumesSciure et copeaux de bois
Fleurs et plantes fanées ou mortesMarc et filtre à café, sachet de théCendres de bois froides
Paille, foin, mauvaise herbes non montées en grainesRestes de repas sauf viande et os (pâtes, légumes, riz…)Essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier
Écorce d'arbrePain rassis, croûtes de fromagePapier et carton léger de petite taille et peu imprimés

Ne pas composter :

Déchets de jardinDéchets de cuisineDéchets ménagers
Déchets de jardin traités chimiquementPelures d'agrumes (orange, citron, pamplemousse)Excréments et litières souillées
Déchets de jardin trop gros (diamètre > 2 à 3 cm)Coquilles d'œufs, d'huîtres, de moulesVerre, plastique, métal, gravats, plâtre, charbon de barbecue
Plantes maladesOs et arêtesBalayures, contenu de sacs d'aspirateurs
Mauvaises herbes montées en grainesNoyaux, coques de noix et noisettes…Papier imprimé, magazines, emballage “briques”
Terre gravier sables caillouxRestes de viande ou de poisson (odeurs, rongeurs…)Détergent, cigarettes, huile de friture

Comment trier si on ne dispose pas du tri sélectif ?

En déchetterie

http://www.lacub.fr/gestion-des-dechets/gestion-des-dechets

Vous permet de trouver la déchetterie ou le point collecte les plus proches et le guide du tri sélectif

Durée de vie des déchets

Déchets jetés dans la nature

 durée de vie

Durée de vie de quelques autres objets

  • 6 mois pour un filtre de cigarette
  • 5 à 10 ans pour l'huile de vidange
  • 100 ans pour une canette aluminium
  • 100 à 500 ans pour un sac en plastique

Recyclage

recyclage

En règle générale dans nos comportements nous devons appliquer le principe des 3 R :

RÉDUIRE, RÉUTILISER, RECYCLER
et autant que possible RÉPARER

Autant d'initiatives individuelles qui, à grande échelle, peuvent avoir des résultats significatifs. L'important c'est d'être responsable et d'agir pour préserver la biodiversité et les ressources.

En effet pour arrêter de charger l'atmosphère en CO2, il faudrait émettre la moitié de ce que l'on émettait en 1990. Ce qui représente une quantité de 0,5 tonne par habitant. C'est la quantité que peuvent absorber les écosystèmes. Il faudrait alors diviser en Europe nos émissions par quatre, et diviser par dix celles moyennes d'un Américain.

empreinte écologique

Une demi-tonne de CO2, c'est un voyage Paris → New-York aller-retour, ou 1500 km en 4×4 ou 5000 km en zone urbaine avec une voiture de petite cylindrée.

Application à l'agriculture

L'agriculture est durable quand elle est écologiquement compatible, économiquement viable et socialement juste.

L'agriculture biologique est un mode de production respectueux de l'homme et de l'environnement. Elle consomme deux fois moins d'énergie à l'hectare que l'agriculture conventionnelle.

Elle permet aux sols de conserver leur fertilité naturelle, donne aux animaux d'élevage des conditions de vie conforme à leurs besoins physiologiques et aux principes humanitaires.

Les objectifs sont de produire en quantité suffisante des aliments de qualité nutritive optimale, d'établir des relations directes avec les consommateurs, de favoriser l'emploi tout en privilégiant l'autonomie des exploitations agricoles.

Charte de l'Environnement (2004)

Article 1er. - Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.

Article 2. - Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement.

Article 3. - Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.

Article 4. - Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi.

Liens Internet

http://veosearch.com et http://hooseek.com sont des moteurs de recherche qui reversent 50% de leurs revenus publicitaires à des associations engagées dans le développement durable.

D'autre part ces liens vous permettent de trouver des conseils,des objets, des bons plans, des annuaires collaboratifs, des assos. D'autres enfin nous informent sur les économies d'énergie, l'état de la planète, la biodiversité ou la solidarité. Bon surf…

devdur/devdur.txt · Dernière modification: 2013/06/12 10:25 par jean